PORTRAITS

ANNUAIRE EN PDF

annuaire 2017 - 2018

ANNUAIRE EN PDF

 

Jean-Guy Dallaire, sculpteur et photographe du ciel 

« La créativité artistique peut ouvrir des portes aux jeunes francophones » 

V2 JG DAllaire JG ok

Tout commence par une histoire de cailloux ramassés à la plage « Wreck ».
Des pierres mélangées à des grains d’imagination, nettoyées avec passion, réunies avec professionnalisme et embellies par des rêves de grandeur ont fait de ce canadien, le sculpteur francophone de Vancouver, connu auparavant pour des sculptures exposées à New York.

Avec « l’envie d’exprimer des émotions profondes et de donner vie à des formes nouvelles », Jean-Guy Dallaire s’est inspiré des techniques de l’artiste Henry Moore, pour que les pierres deviennent vivantes et universelles. Puis, tout s’est enchainé rapidement : présentation de la collection dans le Grand Vancouver, exposition du bronze « la famille », ventes sur le marché international… « Beaucoup d’émotions » pour cet artiste de 73 ans.
Fier de son studio à ciel ouvert délimité par « de beaux troncs d’arbres », c’est à la plage de Jericho, qu’il prend place pour travailler ses œuvres, accompagné de sa radio, toujours branchée sur Radio-canada.

Par son expérience artistique, ce défenseur de la langue française propose des ateliers et conférences car « la créativité peut ouvrir des portes aux jeunes ». Une rencontre pleine d’humanité qu’il aimerait partager avec les organismes francophones, les écoles notamment.

Parce que finalement, ses petits cailloux sont devenus un bronze de six pieds de hauteur nommé « la mère et l’enfant », estimé à des milliers de dollars et actuellement exposé au Peace Arch Park International Sculpture Exhibition. Comme quoi, « il faut toujours croire en ses rêves et ne pas négliger la nature ».